• La Follia

      

     

     

     

     

     

    Alger, 17h23, 

     

    Je fais passer le temps en attendant que Celia arrive,

    J'ai de l'encre improvisée et un jus d'orange.

    Mais sur la langue pâteuse des sons qui ne sortent pas

    A coté de la feuille mes pieds tremblent

     

    Sur la chaise en face, mes yeux observateurs regardent calmement mon visage

     

    En haut de l'escalier, mes amants se sont donné le mot

     

    Quelque chose tourne en boucle et se transforme dans ma tête.

    Mes amants se tiennent la main

    Quelque chose tourne et se transforme

    Mes amants se tiennent

     

    Quelque chose tourne et transforme

     

    mes amants 

     

    en jolis monstres ...

     

     

     

     

     

     

     

     

    « "Et quand survient la décadence, autant devenir un animal"Que vivent les jours heureux où je pleure »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :